Les dossiers du CIDUNATI

1...89101112...14

Pour l'entrepreneur individuel, quelles améliorations pour le pouvoir d'achat ?

Le Président de la République sort de la boite à idée la relance du pouvoir d'achat
Mais rien n'est sorti pour les entrepreneurs individuels !

La T-PME, l'artisan ou le petit commerçant manquent de considération, c'est vrai qu'on chante ses louanges à chaque élection, mais très vite l'anonymat les fait retomber dans l'oubli.La réalité d'un entrepreneur de petite d'entreprise ou d'un gérant de TPE ou PME se caractérise en quelques mots :
De gros risques, aucune sécurité, des responsabilités civiles et pénales, pas de chômage et un désintéressement complet lorsqu'il chute.
Des sacrifices financiers conséquents, beaucoup d'endettement accompagné souvent de caution, les petits patrons de l'immatriculation à la radiation sont les seuls à payer pour pouvoir travailler ou s'arrêter.
Avant d'avoir gagner le premier euros, il est déjà assaillis de charges notamment sociales.
C'est lui qu'on surveille, qu'on épie, qu'on suspect et qu'on contrôle et si par malheur un euro est détourné sans compassion il sera taxé de fraudeur.
Beaucoup de sacrifices humains , peu de petits patrons sont passés aux 35 heures, absence de congés payés, vie familiale disloquée, interdit de maladie, toute l'entreprise repose sur ses épaules qu'il vente, qu'il pleuve ou il qu'il neige.
Quelque soit la trésorerie de l'entreprise, peut importe les impayés, les retards de paiement des clients ou les facilités accordés, le calendrier des charges est ponctuel et gare aux retardataires.
A l'heure des revendications pour la sécurité de l'emploi et du pouvoir d'achat on aurait beaucoup à dire.
Bien sûr, il s'agit d'un choix de vie, mais heureusement sinon que seraient l'emploi et l'économie nationale, il est bien démotivant de penser que tous ces efforts, tous ces sacrifices soient soldés par une fiscalité et des prélèvements sociaux au delà du raisonnable pour ne pas dire de l'insoutenable.
Le Président Sarkozy a décidé de permettre aux gens qui travaillent le plus de gagner plus,
pensez donc aux petits patrons qui travaillent bien plus que tous leurs salariés et qui n'ont pas attendu l'élection présidentielle pour le faire, pour contre partie ils ont vu des charges augmentés en 10 ans de plus de 50% quelles améliorations pour le pouvoir d'achat, eux qui pour maintenir en vie leurs entreprises se privent souvent de salaire.
Permettez aux petits entrepreneurs de gagner leur vie en ne les assommant pas de taxes et d'impôts forfaitaires, de cotisations pour des prestations auxquelles ils n'ont pas ou très peu droit, permettez leur de jouir du fruit de leurs efforts et sacrifices.
S'il y a des gens exploités dans ce pays, ce sont bien les travailleurs indépendants, les gérants de petites structures, bref, ceux qui créent leur propre outil de travail sans rien demander à personnes, qui au passage créent même des emplois pour d'autres et qui se retrouvent comme par enchantement pointés du doigt.
Que serait la France sans artisans, sans commerçants, sans T-PME, considérés souvent comme boucs émissaires, ils sont en réalité le véritable cheval de trait de notre économie.
Michel Lemaire vice président national


1...89101112...14


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Partager vos données avec TOWebDernière mise à jour : jeudi 30 août 2018